Qu'entend-on par hypoglycémie?

On parle d’hypoglycémie lorsque la glycémie est inférieure à 60 mg/dl (3,3 mmol/L).

Les signes d’alerte d’une hypoglycémie sont nombreux, les différents symptômes sont ressentis de manière individuelle et peuvent être différents d’une fois à l’autre

  • tremblements
  • transpiration
  • pâleur
  • palpitations
  • faim
  • fourmillements dans les jambes, picotements des lèvres ou de la langue
  • changement de caractère
  • maux de tête
  • fatigue
  • difficultés de concentration
  • vue trouble
  • vertiges
  • confusion
  • troubles du comportement

Les causes pour une hypoglycémie peuvent être:

  • un apport de glucides insuffisant
  • un  effort physique inhabituel
  • une erreur dans le traitement (trop de médicaments, trop d’insuline)
  • la consommation d’alcool
  • des vomissements (gastroentérite, …)

Questions fréquentes sur les hypoglycémies

Les hypoglycémies sont-elles dangereuses et  peuvent-elles être mortelles ?

Les hypoglycémies peuvent être dangereuses,  si elles coïncident avec une activité potentiellement dangereuse pour soi-même ou pour autrui (conduite d’un véhicule, utilisation de machines dangereuses, natation, escalade...).
Mais le corps dispose de mécanismes de protection contre-régulatoires  efficaces et, comme l’activité de l’insuline injectée diminue au cours du temps, la glycémie s’élève généralement d’elle-même  sans apport externe. Cependant, si ces mécanismes de protection sont mis hors service par l’abus d’alcool ou de drogues, un danger ne peut être exclu, de même qu’en cas d’épilepsie, de problème cardiovasculaire ou de rétinopathie grave.

En général, la grande majorité des hypoglycémies n'ont pas de conséquences néfastes et il n’y a aucune raison d’en avoir une peur exagérée ou de changer totalement son mode de vie pour les éviter de manière absolue.

Les  hypoglycémies influencent-elles négativement l’intelligence ?

Les manque de glucose influence momentanément la capacité intellectuelle tel que la concentration, les capacités de coordination et la mémoire mais aucune influence rémanente n’est à craindre en ce qui concerne les hypoglycémies normales.

Comment constater, si j’ai des hypoglycémies nocturnes ?

Comme les hypoglycémies nocturnes restent souvent inaperçues ou ne peuvent seulement être constatées qu’indirectement (glycémie matinale élevée, draps de lit trempés…..), il s’agit de faire des glycémies durant la nuit pour pouvoir mettre en évidence les hypoglycémies éventuelles. Des appareils de mesure en continu de la glycémie  sont utiles et ont même montré qu’une proportion importante de diabétiques présentent des hypoglycémies nocturnes inaperçues.

Pourquoi change-t-on d’humeur pendant les hypoglycémies ?

Pendant les hypoglycémies l’humeur change le plus souvent vers le côté négatif (agressivité, dépression, manque d’entrain).  Probablement c’est la région  du cerveau responsable pour les sentiments, qui est le plus influencée par le manque de glucose. Souvent les personnes en hypoglycémie sentent qu’elles n’ont plus d’influence sur leurs sentiments. Les hormones sécrétées pendant les crises d’hypoglycémie peuvent également être à l’origine des émotions négatives.

Quelle est l’origine de mon refus d’aide pendant les hypoglycémies ?

En cas d’hypoglycémie, c’est la perte du contrôle sur soi-même qui déclenche le sentiment d’angoisse contre lequel la personne diabétique tend à se défendre. Le comportement  du diabétique n’est plus dirigé vers le bon but. Un apport de glucose opéré de façon ferme et déterminée, sans discussion préalable sur l’éventualité d’une hypoglycémie, arrange souvent les choses.

Que faire, si je ne sens plus les symptômes ?

Bien qu’étant désagréables, les signes des hypoglycémies servent à avertir la personne diabétique. Si les signes ne sont plus perçus correctement, il s’agit d’éviter avec conséquence les hypoglycémies pendant un certain temps, ce afin d’élever à nouveau le niveau d’alarme. Il peut être également utile de mesurer la glycémie de façon plus assidue ou de demander conseil auprès des personnes sentant mieux leurs symptômes.

IMPORTANT: Toujours avoir du sucre sur soi !

sucres

On dit habituellement «10 grammes et 10 minutes» ce qui signifie qu'il faut prendre au moins 10 grammes de sucre, que les symptômes disparaissent habituellement en 10 minutes, et qu'il faut reprendre 10 grammes de sucre si les symptômes n'ont pas complètement disparu 10 minutes après la première prise de sucre.

On peut prendre plus que 10 grammes, mais cela ne fera pas disparaître les symptômes plus rapidement. Par contre, attendre plus longtemps que 10 minutes pour reprendre du sucre alors que les symptômes n'ont pas complètement disparu, serait une erreur.

 

Hypoglycémie – que manger ?

Dextro2

Pour bien corriger une hypoglycémie, il est important que l’aliment utilisé libère rapidement son sucre, de préférence dans la bouche. Des bonbons lents à sucer ou du chocolat qui contient des graisses, ce qui ralentit le passage du sucre dans le sang, sont moins efficaces.

Combien de sucre manger ?

10 ou 15 g de sucre, c'est-à-dire :

  • 2 ou 3 morceaux de sucre ou mieux encore 2 ou 3 plaquettes de glucose Dextro (=5-6 bonbons de dextrose ou 8-10 « Mini » dextro).
  • 20 ml (2-3 c.à s.) de sirop de grenadine, d'orange, de framboise, de cassis... ce que vous aimez, complété avec de l'eau. C'est encore mieux parce que le sucre est liquide (il agira plus rapidement, et la salive manque parfois lorsqu'on est en hypoglycémie). Ces sirops contiennent habituellement 800 grammes de sucre par litre
  • 150 ml de jus de fruits (raisins) ou de limonade
  • des bonbons faciles à croquer ou à macher (3-4 Fruitellas, 10 oursons, 3-4 pâtes de fruits, 4-5 Mentos…)
  • 2 c.à s. de confiture ou de miel